{Le musée du DIY : flashback}

Salut mes petits rats musqués ! 

Aujourd'hui, j'ai plein de chouettes choses à vous raconter ! Des billets d'avions enfin réservés, des échantillons qui vont bientôt arriver et mes premiers émois de DIYeuse.

Non mes petites loutres, je ne vais pas vous expliquer comment transformer un vieux jean en ce magnifique sac ("Ooooohhh non !" ) #humour mais je vais vous raconter son histoire : c'est une des premières choses que j'ai fabriqué avec ma machine à coudre, et j'avais envie de le partager avec vous. Et comme le DIY fait parti de l'ADN de ce blog, je ne pouvais pas faire l'impasse sur un post "madeleine de Singer"...

Quand j'ai retrouvé ce sac en triant mon bazar, je me suis dit que je me devais de faire un article. Ce n'est pas mon tout premier DIY à vrai dire mais sans doute un de mes premiers ! 

C'était drôle de le retrouver, ce sac ! C'est comme revoir des anciennes photos de familles, revisiter des photos mentales de ce que tu as bricolé quand tu étais ado " Oh oui tu te rappelles ! ça c'est l'énorme jean vintage que j'avais acheté chez KiloShop que j'avais transformé en sac à main en 1999..." Je me rappelle de mon tout premier DIY, j'avais customisé un vieux Levi's en brodant une rangée de sequins roses sur la couture des poches de devant et ouvert la couture extérieure en bas pour faire un effet "flare" et j'avais brodé des plumes pour combler l'ouverture ! Une vraie Spice girl ! (...)

Comment ? Pourquoi ? Je ne sais pas trop. Il y en a qui bouquinent, moi j'ai toujours passé mon temps libre à faire des colliers de perles, à tisser, à faire des bracelets brésiliens...Ah j'en ai filé de l'argent de poche à L' île aux perles, galerie Chartraine et à DMC. J'avais mon petit atelier dans ma chambre, des tupperwares pleins de pâte Fimo et toutes mes perles rangées dans des boites à appats et dans des casiers à vis, par couleur. Hi hi. Souvenirs souvenirs.

Tout ça pour vous dire que le DIY, c'est une de mes premières amours et que je suis contente de pouvoir partager ça avec vous. Merci pour vos retours et vos petits mots ! Ca donne un écho à mes idées les plus folles qui avant d'avoir ce blog restaient timidement empilées sur mon bureau. 

Ce sac, je vais pouvoir le mettre dans une boite de vieilles reliques à donner (ou bien l'envoyer au Musée du DIY, on tient un concept là, non ?) car je vous avoue, je fais de l'air dans mon bazar et celui là s'en va. Je le garderai en souvenir ici grâce au blog ! Bon vent mon vieux !

Et vous, vous faites quoi de vos 10 doigts ? Vous vous rappelez de votre premier DIY ? j'adorerais lire vos premiers souvenirs de bricoleuses !

Bon allez, je vous raconterai les autres joyeusetés un autre jour, car je pense qu'on déjà bien assez long ! 

Belle journée et à très vite mes licornes !

Bisou, chou, caillou !

Vous devriez aller vous ça aussi : 


{DIY : Lucky charms sweater *Stella McCartney inspired}

Salut mes petits oiseaux !

Pas trop chaud ? Vous préparez vos valises ? 

Je sais ce DIY arrive plus tard que prévu mais j'ai eu des soucis d'affichage avec un de mes gifs qui a tout mis le bazar (et mes nerds en pelote par la même occasion...). 

Nous disions donc, aujourd'hui, je vous montre un DIY que j'avais très envie de réaliser depuis de nombreux mois, après être tombée en amour avec les pièces rebrodées Stella McCartney resort 2014, il fallait que j'essaie de faire quelque chose avec mes 10 doigts, que je trouve les bons "charms" à broder, que ça soit abordable, que ça ne prenne pas 100 heures de réalisation, que je trouve le vêtement adéquat. Donc :

Coût : 

  • 1 pochette de plastique fou : 10 euros,
  • sweat/robe : 40 euros ( ou un vieux sweat ou une robe unie à vous )

Fournitures : 

  • un sweat de couleur claire de préférence (pour une meilleure lisibilité des "charms")
  • une pochette de Plastique Fou (dans les boutiques de loisirs créatifs) / des strass / de la feutrine écru et des sequins pour les yeux
  • un marqueur noir type Uni Prockey, un Posca blanc, des marqueurs Pantone pour les couleurs
  • une perforeuse
  • des ciseaux
  • du fil

Et c'est parti !

Pour la réalisation des charms en plastique fou :

  • imprimez la page A4 des modèles que je vous ai concocté ici. (Imprimez les à la taille, le Plastique fou réduit de moitié à la cuisson).
  • Reportez les dessins sur la feuille de Plastique fou, côté mat. N'hésitez pas à faire des traits bien épais pour avoir un rendu propre après cuisson.
  • Découpez votre forme, perforez vos trous pour la couture puis mettez les au temps et à la température indiquée sur la pochette de Plastique fou ( 5 minutes à 150°c ici ) sur une feuille de papier sulfurisé.
  • Une fois la cuisson réalisée, sortez le charms du four sur son papier et poser rapidement quelque chose de lourd et de plat dessus pendant 1 minute.

V O I L à !

Vous avez réalisé votre premier "charms" ! Au suivant !

Pour réaliser les yeux, vous pouvez consulter ce post sans ajouter la forme noire sous la blanche ( et aussi en cousant le sequin noir "pupille" AVANT de coller le grand sequin "iris" sur la feutrine ).

Pour la suite, rien de très compliqué !  Une fois que vous aurez votre nombre de charms désiré, réalisez un arrangement qui vous plait de manière à obtenir un motif harmonieux.

Prenez le modèle en photo avec votre téléphone cousez puis frimez ! :p

"T'as vu mon sweat génial, c'est moi qui l'ai fait ! "

Alors ? ça vous semble aussi désirable que la robe Stella Mc Cartney ? Mission accomplie ?

Bisou Chou Caillou !

Merci à Lucine pour les photos et le coup de main ;-)

ps : Je serais super heureuse et flattée de voir vos réalisations ! N'hésitez pas à me tagger ou me poker #diythecreativecontente sur Instagram ou Facebook ou n'importe où !

Vous devriez aller voir ça aussi : 

 

{DIY for kids : thread art}

Salut les petits cocos !

Comment ça va ? Si vous n'en pouvez plus de ces jours fériés à n'en plus finir, je vous propose un petit DIY à réaliser en présence d'enfants pour ceux qui en possèdent et qui doivent les occuper, les jours pluvieux ou les jours fériés... Pour ceux qui n'en n'ont pas mais qui veulent se faire une petite déco arty-crafty avec trois bouts de laine, c'est pour vous aussi ! En route pour l'aventure !

Pour ce faire, nous nous munirons :

➕d'un bout de carton ou d'une carte bristol épaisse ; 

➕de jolies teintes de peinture acrylique et d'un pinceau  (ou tout objet contendant permettant d'étaler de la peinture) ;

➕une dizaine d'attaches parisiennes ;

➕un scalpel (type Xacto) ou un cutter ;

➕diverses laines et fils dont les couleurs s'accordent avec votre fond .

➕d'un enfant reposé de plus de 3 ans ou d'un adulte consentant .

1. Peindre, laisser sécher puis percer des trous de manière aléatoire.

2. Poser les attaches parisiennes en veillant à laisser du jeu pour que le jeune spécimen de type "enfant" (impatient ou maladroit) puisse y faufiler le fil sans trop de difficulté #truestory.

3. Découper diverses longueurs de laines ou de fils.

4. Laisser libre cour à la créativité du petit animal.

En lui expliquant de ne pas s'énerver...

5. Finaliser car l'enfant blasé et fatigué a décrété qu'il n'y arrivait pas.

Faire des noeuds de temps en temps autour des attaches parisiennes pour assurer la pérennité de l'oeuvre d'art ainsi accomplie.

BRAVO ! 

vous êtes de grands artistes du jour férié !

Maintenant vous pouvez répéter l'opération autant que nécessaire et accrocher ça dans la chambre de l'artiste ou dans le salon à votre guise, moi je les trouve trop chouettes ! ça change un peu des gribouillages et autres bonhommes patates...

Alors ? Qu'est ce que vous en dites ? C'est valable ou c'est juste moi ?!

A très vite avec un look j'espère, si j'ai le temps et que je trouve une âme charitable pour le shooter. Ou sinon ma recette de la tarte au chocolat à pois !  

Bisou Chou Caillou !

Vous devriez aller voir ça aussi :