{DIY : Matisse collar}

C'est vendredi crafty ! Je vous délivre le premier DIY d'une longue série de cols en tous genres, ma nouvelle passion ! Je vous le disais il y a quelques posts, je suis moins passionnée par le bijou fantaisie en ce moment, biensûr il y'a encore des trucs qui me parlent, mais le col porté en tant qu'accessoire est une piste que j'aime.

J'étais tombée sur ces feuilles en mousse au cours d'une de mes descentes chez Graphigro et ça m'avait inspiré. Mon inspiromètre est imprégné des découpages de Matisse et des formes naïves de la femme Jacquemus en ce moment, alors l'équation fut celle-ci : de la mousse toute douce, des couleurs naïves et des envies de cols, ça a donné ce DIY ! 

danslatete_www.mademoiselleeuge.com.jpg

Pour ce DIY, il nous faut :

- 3 feuilles de mousses de couleurs différentes (achetées chez Gaphigro / Rougier & Plé)

- des ciseaux

- 30 à 50 cm de ruban en fonction de l'effet désiré pour le noeud de fermeture du col

- de la colle type "loisirs" multi support qui sèche transparente

- un iphone (oui je sais, du coup ça fait vachement gonfler le budget du DIY mais c'est vraiment une étape cruciale de la réalisation...non je déconne !)  Mais c'est bien d'avoir quelquechose pour "figer" le dessin final. (voir plus bas) 

fournitures_www.mademoiselleeuge.com.jpg

Donc 1 et 2 on trace l'endroit puis l'envers d'un patron de col claudine de base, pour avoir une partie droite et une partie gauche. J'ai trouvé le mien ici (le grand)

3. On découpe les morceaux ainsi dessinés, j'ai coupé les miens un peu avant la pliure médiane indiquée sur le patron qui me semblait un peu trop long en considérant le matériau utilisé. Réaliser 2 trous à l'emporte-pièce un peu avant le pli médian pour faire passer le ruban en guise de fermeture plus tard (voir photo 4. j'ai fait faire les miens chez mon cordonnier gratuitement n'ayant pas d'emporte pièce à disposition...Merci Marius! )

4. Découper des pièces qui ressemblent à des "chutes" de découpe. Faire des essais de motifs avec les morceaux. 

5. Une fois que vous avez l'assemblage qui vous plait, prenez-le en photo pour avoir le modèle.

6. Coller les morceaux un à un en reproduisant le motif choisi en s'aidant de la photo. Utiliser une colle qui sèche transparente. Bien mettre de la colle sur toute la surface, si en assemblant le morceau sur le col, un peu de colle déborde, cleaner avec un petit pinceau humide et un coton tige l'excédent autour du morceau, pour un rendu propre.

Finally, l'attache de devant, la mienne est provisoire sur la photo, faire un trou sur l'un et une fine entaille sur l'autre pour poser un bouton de col ( dans ce genre  ) Faire passer le ruban comme un laçage dans les trous and : V O I L à ! Un beau col unique et original qui fera sensation dans les soirées de l'ambassadeur.

Vous pouvez le voir porté ici et puis je vous fait un look avec normalement la semaine prochaine !

Alors, ça vous plait ? Vous vous lancez ?

Bisous les belettes !

{DIY : Pollock slip ons}

Aujourd'hui, je vous montre comment j'ai réanimé mes vieilles slip ons Vans archi fatiguées en mode Jackson Pollock. Rien de telle qu'une touche arty pour réveiller un look endormi...

Vous aurez besoin :

✚ de peintures acryliques ; 

✚ de papier journal ;

✚ de masking tape ou d'une vieille crème (pour épargner la semelle) ;

✚ d'un cutter ou d'un scalpel .

✚ et d'une (vieille) paire de basket !

Ready ? Let's start !

Pour commencer, rembourrez votre basket avec du journal pour éviter les projections dans la chaussure et bien tendre la toile.

Ensuite, protégez la semelle avec du masking tape ou crème bien épaisse pour que le résultat soit bien clean à la fin. Et puis c'est parti pour le spattering, c'est à dire la réalisation des éclaboussures de peinture. Vous voulez les réaliser avec un gros pinceau pour réussir l'effet voulu (ou en tout cas celui que vous voyez sur les photos !) et surtout pensez à mettre la basket dans un carton pour limiter les projections. 

Il y a différents paramètres qui vont entrer en jeu pour le rendu des éclaboussures : 

✚ la taille du pinceau pour le diamètre de l'éclaboussure ;

✚ la texture de la peinture, c'est à dire la diluer avec un peu d'eau pour qu'elle ne soit pas trop pâteuse mais il ne faut pas quelle soit trop liquide non plus pour que la coulure se tienne sur la chaussure ;

✚ la direction dans laquelle vous allez "lancer" l'éclaboussure et la vitesse de votre mouvement, notez que la direction est importante, c'est elle qui va donner une dynamique à votre motif .

C'est parti ! Fire away !

There you are ! Vous avez patiemment accumulé les couches et les couleurs de vos éclaboussures, j'ai réalisé les miennes en 2 temps de séchage, d'abord le fond noir-vermillon puis les couches supérieures blanc-vert canard-rose pale et quelques gouttes de bleu nuit pour finir !

Laissez sécher 24h.

Une fois sec, les éclaboussures ont un peu dégonflées. Il faut maintenant cleaner tout ce bazar ! C'est ma partie préférée car c'est là qu'on se rend compte du vrai rendu final et propre, c'est comme ouvrir un pompom, c'est magique ! On vide les baskets, on veille à découper les coulures bien net tout autour de la semelle avec un cutter/scalpel pour qu'elles ne se déchirent pas en enlevant le masking tape ou la crème and : 

V.O.I.L.à !

Perso je les adore ! Et elles sont beaucoup plus easy à porter que ce  que l'on pourrait penser. Et vous, vous en pensez quoi ? Vous sortez les pinceaux ?

 

{DIY : Pompom Crown}

Salut vous !

Aujourd'hui, le premier DIY d'une longue et prospère lignée d'idées drôles/jolies/amusantes/ratées/originales...ça sera selon l'arrivage de la pêche ma bonne dame et par là j'entends, de mon inspiration.

Je voulais me fabriquer quelque chose qui change de la traditionnelle "couronne de fleurs hipster de bloggeuse mode " parce que moi aussi les couronnes de Lana Del Rey m'ont bien imprimé la rétine l'année dernière et que le printemps arrive à grand pas ! (bien que j'ai plutôt porté celle-ci cet hiver). Je pense d'ailleurs que ça n'est pas du tout exclu que vous voyiez arriver un de ces jours, une couronne dans le genre mais un peu plus printanière en mode pompom papier de soie ou quelquechose comme ça...

Bon alors je ne vais pas vous apprendre à faire des pompons hein, je crois que toute DIYeuse de bon aloi sait faire ça ! ( la petite astuce de mon côté pour gagner du temps, c'est de le "tourner" par groupe de 10 fils comme on le fait pour un seul ). Donc confectionnez vous toute une petite ribambelle de pompons de tailles et de couleurs variées qui vous mettent en joie !

Ce que je vous montre ci dessous c'est comment j'ai réalisé des collerettes shinny à mes pompons noirs.

Découpez donc une trentaine de petites bandes de 1cm sur 10 dans un tissu lamé doré ( ici déniché au Marché St Pierre ). Pliez les bandelettes en 2 sur elle-même dans le sens de la hauteur et fixer par un point de couture à la main en leur milieu. Procéder de même sur chaque bandelette et les fixer les unes aux autres en leur milieu en pivotant légèrement à chaque nouvelle bandelette de façon à former une sorte de rosace. See ? Une fois la rosace/collerette accomplie, fixez le pompon au centre en prenant soin de faire passer le fil de fixation par le coeur de celui-ci . Réalisez cette manoeuvre autant de fois que vous le souhaitez sur les pompons que vous désirez.

Une fois que vous êtes satisfaite de l'arrangement de pompons, passez à la réalisation du headband en lui-même, ici un biais doré de 45cm cousu sur toute sa longueur sur un élastique noir d'une longueur de 55cm (pour garder une partie élastique au headband) Ajustez les mesures en fonction de votre tour de tête évidemment.

Puis fixez les pompons sur le headband en respectant l'arrangement que vous avez décidé. Passez le head band sur votre cuisse pour faciliter la mise en place. ( Laissez-le ici si vous préférez le porter un jarretière ^_^ )

Voilà les loups ! Amusez-vous bien !

A très vite !

xoxo