{Le petit musée du DIY : Hélène et Julien de HEJU}

Salut mes licornes ! 

On se retrouve avec une nouvelle rubrique qui me tient à coeur (oui je sais on n'est pas lundi...), le premier post d'une série florissante du Petit musée du DIY !

Et oui, je suis une petite curieuse : j'adore en savoir plus sur les personnes brillantes et créatives qui m'entourent et qui m'inspirent ! En 2016, je parcours la blogosphère et interroge mes blogueurs DIY favoris pour qu'ils me racontent leurs débuts, leurs influences et leurs anecdotes sur le DIY. 

Aujourd'hui, je vous livre les behind the scenes des adorables et talentueux Hélène et Julien du blog HEJU, si vous ne connaissez pas leur blog, courez y faire un tour, satisfait ou remboursé !


The CC : Quel est le tout premier DIY de votre vie ?

H. et J. : Depuis tous petits, nous adorons les loisirs créatifs. (Hélène) J’ai l’impression que je passais mon temps à créer des choses avec mes dix doigts. J’ai souvenir que je feuilletais en cachette le magazine Marie-Claire Idées de ma maman et je réalisais ensuite les idées qui me plaisaient le plus. Je me souviens notamment d’une lampe en papier que j’avais totalement recouverte de bandes de papier de soie de toutes les couleurs. Je devais avoir 10 ans !  

 

The CC : Quel a été le DIY que vous avez préféré réaliser ?

H. et J. : C’est sûrement la lampe bijou que nous avons réalisé avec des bracelets très simples en bois. On trouve que ce DIY représente bien notre envie de détourner les objets de leur fonction première et de les transformer en objet de la vie quotidienne. On adore créer des jolis objets mais on aime avant tout qu’ils soient pratiques.  

 

The CC : Quel est le DIY qui vous a le plus marqué, qui vous a fait le plus d’effet ?

H. et J. : Nous sommes de grands fans du travail de Beci Orpin. Elle est très talentueuse et aussi très gentille. On adore tous les motifs qu’elle dessine, elle a vraiment un style très personnel qu’on reconnaît instantanément. Impossible de ne choisir qu’un seul DIY parmi toutes ses réalisations ! Elle a écrit trois livres de DIY qui sont vraiment des références pour nous. 

 

The CC : Quel est votre blog DIY préféré ?

H. et J. : Nous adorons le blog de DIY américain « The House that Lars Built » créé par Brittany Watson Jepsen. L’ensemble de son univers est vraiment cohérent et c’est vraiment un modèle de réussite pour nous. 

 

The CC : Quelle est votre prochaine envie DIY ?

H. et J. : Nous aimerions beaucoup imaginer des DIY plus ambitieux, comme du mobilier par exemple. On voudrait montrer qu’on peut créer sa déco et ses meubles de A à Z, sans avoir besoin de dépenser des fortunes. On peut vraiment créer un intérieur qui nous ressemble et dans lequel on se sent vraiment bien !

Merci Hélène et Julien d'avoir eu la gentillesse de répondre à mes questions !

Alors, elle vous plait cette nouvelle rubrique ?

Et vous ? C'est quoi votre tout premier DIY ? Et votre blog préféré ?

Bisou, chou, caillou !

 

*Illustration : The Creative Contente

Vous devriez aller voir ça aussi :

{Les dimanches contemporains : Kirra Jamison}

Salut mes doux oiseaux, 

je vous retrouve aujourd'hui avec un post "Les dimanches contemporains". Les dimanches contemporains, c'est une série de promenades parmi mes artistes contemporains préférés. Pour vous inspirer, vous faire découvrir et dédire la pensée communément répandue que l'art contemporain, c'est que des heures de vidéos de sacs plastiques qui volent dans le vent. Dans la session précédente, je vous avais parlé de Chad Wys. Je vous parle aujourd'hui de Kirra Jamison.

 Kirra Jamison est une artiste de 33 ans qui vit à Melbourne.

J'adore cette scène australienne du côté de Melbourne, tant au niveau de l'art que du graphisme. C'est un nid de super-talents j'ai l'impression. Une de mes référence absolu c'est Beci Orpin. J'adore son univers ! Je vous en parlerai dans un prochain dimanche contemporain. Je pense aussi à Cassie Byrnes, une designer textile au travail sublime que je viens tout juste de découvrir. La scène artistique de Melbourne, c'est souvent coloré, avec de magnifiques palettes, joyeux et harmonieux. Je ne sais pas si c'est le soleil et la mer qui font cet effet mais tout est wahou !

Kirra elle, est peintre et c'est la reine des associations de couleurs parfaites. Son agent dit d'elle "She has colors in her bones", elle a la couleur dans les os.  Elle réalise des compositions géométriques abstraites. Mes préférées ce sont ses serpentins multicolores. Des pastels confrontés à des couleurs très travaillées. J'adore aussi ses sérigraphies issues de découpages de chutes de peintures sur le sol de son studio. C'est vibrant, joyeux et inspirant. Tout ce que j'aime.

Je vous laisse découvrir son travail en vous souhaitant un beau dimanche !

Bisou, chou, caillou !

On se retrouve demain avec le premier portrait du Petit Musée du DIY, où je m'en vais interroger mes collègues blogueurs DIY préférés sur leur histoire avec le DIY. Demain, on ouvre le bal avec Hélène et Julien de HEJU.

Vous devriez aller voir ça aussi :


{2016, année de la laize*}

Bon je te dis tout de suite, 2015 t'étais pourrite, tu as commencé dans l'horreur et tu as fini dans les larmes et la terreur, on appuie vite sur le bouton Reset.

Heureusement, des petites graines d'espoir en forme de jolis bébés sont venues ré-enchanter ces cieux assombris et avec tous les gros ventres qui m'entourent en ce moment, 2016 sera l'année de l'espoir et de la (re)naissance. 

Franchement, ce vendredi 13 novembre m'a vraiment coupé les ailes, comme à nous tous je pense. J'ai vraiment dû me pousser pour poster ici et ailleurs. Tout me semble un peu vain. En mode "what's the point?" C'est le genre d'évènement où tu fais des remises en questions, où tu remets les choses en perspective.

D'autant plus à l'heure d'ouvrir le chapitre d'une nouvelle année et de se donner un nouveau souffle.

2016, Qu'on me donne l'envie. 

2016, Rise like a phenix.

2016, Shine bright like a diamond. 

Voyez pour que je cite du Johnny, du Conchita Wurst et du Rihanna, il faut vraiment que je sois au bout du rouleau...

{J'avais adoré faire mon tout premier bilan de 2014, tout me semblait doux et presque encore insouciant.}

2015, rideau. The show must go on !

Donc qu'est ce qu'on fait en 2016 ?

Mes 3 mantras de début d'année seront : 

  • Arrêter de se comparer ; 
  • Être soi-même ;
  • Croire en soi-même !

Et F.A.I.R.E les choses. Un exemple : ça fait plusieurs semaines que j'ai reçu mes premiers vrais métrages de tissus que j'ai dessiné, et je n'ai toujours pas commencé le début d'un proto. Et ça c'est NUL. Pourtant j'en ai très très envie mais il faut bien avouer que la couture et moi ça ne coule par forcément de source. Je ne suis pas du tout modéliste, je bidouille, j'ai des idées assez précises et je n'ai pas du tout envie de mal faire dans ce beau tissu que je viens de dessiner (#lapageblanche) D'ailleurs, s'il y a des modélistes parmi vous qui voudraient me filer un coup de pouce, pour créer un patron, monter un proto ou me donner des astuces, n'hésitez pas ! Ça pourrait être le début d'une belle aventure...

Donc un des chantiers de 2016, c'est commencer sérieusement à coudre des robes et peut-être même à vendre ces robes ! Soyons fou-fou !

{Se lancer dans le prêt-à-porter aujourd'hui, j'ai l'impression que c'est complètement débile mais je m'en voudrais de ne pas avoir essayé. Ça sera très certainement artisanal et en quantité très limitée mais au moins je saurai. Qui sait ? Sur un malentendu...}

J'aimerais bien avoir votre avis sur la question, savoir ce que vous pensez de tout ça ? Comment vous consommer la mode ? Je pense que je vais vous préparer un petit QCM et un test de personnalité bientôt. hé hé.

Et 2016, ça sera aussi l'année du mouvement avec la lune en cancer et Mars en 3ème décan (...) Plus sérieusement, cette année, moi et ma tribu on déménage ! On ne sait pas encore où mais on déménage, ça c'est certain ! Je crains de devoir quitter Paris-mon-amour pour le 21è arrondissement, autrement dit la banlieue proche, même si ça me fait saigner les yeux rien que de le taper sur mon clavier. (Oui j'aime Paris d'amour fou, c'est comme ça, ça ne s'explique pas...et NON, la banlieue c'est PAS Paris) Je ne vous annonce pas la nouvelle de l'année quand je vous dit que vivre dans une mini-mini-hutte avec ta famille à Paris, c'est un peu compliqué . Et à un moment, ça commence à suffire. C'est l'heure de changer la taille de l'aquarium ! Chercher plus de 60m2, sans forcément avoir un budget extensible #maviedefreelance...et bien c'est un peu délicat (voire impossible) ! #breakingnews { Du coup, la minute PAP, si toi gentil lecteur, tu as des pistes, des plans, une formule magique à base de bave d'escargot et de poudre d'arc en ciel, je suis toute ouïe, message moi en MP ! }

Je me sens vraiment chanceuse d'être entourée d'amour, de faire un métier que j'aime et d'être en bonne santé. Chanceuse que les petites mains de ma fille pleine de joie me caressent les joues le matin et nous souffle à l'oreille des "je vous adore" et m'emballe le coeur dans du coton réconfortant. Chanceuse d'être soutenue par les bras d'un mari aimant et patient. Poussée par une famille unie. Et que vous soyez de plus en plus à passer visiter cette île étrange, lointaine et colorée qu'est mon petit blog.

Bon voilà l'ébauche de 2016, qui sera sûrement un peu différente de ce que je viens de vous raconter... Pleine de bonnes surprises j'espère, de chance, de projets fous, d'amour et de bienveillance. Merci à vous de suivre mes aventures !

Je vous souhaite une très belle année 2016 !

 

*Bon amie couturière, tu auras compris que l'année de la laize, ça sera l'année de la couture.

Vous devriez aller voir ça aussi :